Actualités

CONFÉRENCE SUR LES TCAF: mercredi 6 septembre 2017

Dans le cadre de la Journée Internationale de prévention des TCAF, la CAMERUP, et notre association organisent conjointement leur première journée dédiée aux troubles causés par l'alcoolisation fœtale,...

Sous la tutelle de la Direction Générale de la Santé et dans le cadre de la journée internationale du SAF, la CAMERUP (Coordination des Associations et Mouvements d’Entraide Reconnus d’Utilité Publique) et  VIVRE AVEC LE SAF (association de familles), en partenariat avec les associations ANECAMSP (Association Nationale des Equipes Contribuant à l’Action Médico-Sociale Précoce), ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie), ANSFTAF (Association Nationale des Sages Femmes Tabacologues Addictologues Françaises) et APPRI (Association Périnatalité, Prévention, Information), organisent une journée consacrée aux 

 TROUBLES CAUSÉS PAR L'ALCOOLISATION FŒTALE:

L’engagement des familles en faveur du diagnostic pour tous,

clé d’une prise en charge et d’une prévention efficace

mercredi 6 septembre 2017 de 9h à 17h
Salle Laroque, Ministère de la Santé, 
14 Avenue Duquesne, Paris
 

Salle Laroque

La toxicité de l’alcool sur le fœtus est aujourd’hui parfaitement bien documentée. Pourtant, les chiffres restent alarmants:

presque un quart des femmes continuent de consommer des boissons alcoolisées pendant leur grossesse (source : Inserm) et environ 8 000 enfants naissent en France chaque année avec le cerveau lésé par l’alcool (source : HAS). Ils connaîtront des problèmes de neuro-développement, qui affecteront leur intellect et leur capacité à devenir des adultes autonomes. Dans la population générale, on estime à plus de 600 000 les personnes souffrant de TCAF (Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale) sans le savoir. C’est la cause la plus fréquente de retard mental et surtout d’inadaptation sociale non-génétique.

L’alcoolisation durant la grossesse se rencontre dans tous les milieux. Les conséquences en sont également très présentes chez les enfants adoptés, et les assistants familiaux y sont régulièrement confrontés chez les enfants qu’ils accueillent. Malgré cette fréquence, la prévention et la prise en charge des personnes atteintes sont encore largement balbutiantes en France.

Cette journée se veut un moment d’échanges et de réflexions sur la manière de travailler ensemble, pour une prévention efficace, un diagnostic et une prise en charge adaptée pour chaque personne, à chaque âge de la vie. Car les troubles ne disparaissent pas miraculeusement à 18 ans : les personnes affectées auront besoin de suivi toute leur vie.

A télécharger: le pré-programme et le bulletin d'inscription

Date limite d'inscription: 31 juillet 2017


Retour
juin 11, 2017 Catégorie : Au jour le jour Posté par : Vivre avec le SAF